Mercredi 15 avril 2020

Épidémie de Covid-19 - Point hebdomadaire de situation

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

1 150 patients Covid+ hospitalisés dans nos établissements (-8%).
Forte croissance à prévoir des prises en charge en rééducation.
Vrai risque de perte de chance pour certains patients du fait de l'arrêt de certaines consultations/examens.

Épidémie de Covid-19 - Point hebdomadaire de situation
46 établissements de Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO) du groupe Ramsay Santé en France accueillent à ce jour près de 1 150 patients Covid dont près de 320 en réanimation, soit une diminution de ces chiffres respectivement de 8 et 7% par rapport à la semaine précédente. Ces patients arrivent directement par les services d’urgence de ces établissements ou en délestage des hôpitaux publics.

En Île-de-France, sur les 30 hôpitaux et cliniques MCO du groupe, 20 accueillent près de 800 patients Covid+, soit une diminution de 8% par rapport à la semaine précédente, dont 205 patients en réanimation (chiffre stable vs 210 semaine précédente).


Focus Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

Le nouveau défi auquel commencent à faire face les équipes hospitalières consiste à organiser en urgence les établissements de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ainsi que la formation des soignants aux besoins spécifiques de récupération pour les personnes qui sortent des soins intensifs ou de réanimation. 

L’immobilité forcée, pendant plusieurs semaines parfois, peut entraîner par exemple des complications musculaires, neurologiques, ou encore de tension artérielle du moment où le patient recommence à être mobile. Par ailleurs, les patients ayant été intubés peuvent également souffrir de problèmes de respiration et/ou de déglutition.

En quelques jours, de nombreux patients guéris ont été transférés depuis des cliniques et hôpitaux où ils étaient pris en charge en Unité de Soins Intensifs Critiques (USIC) ou en réanimation vers certains de des établissements SSR du groupe Ramsay Santé. À ce stade de l’épidémie, un nombre de transferts en forte croissance dans les jours et les semaines à venir est attendu.
 

Focus "autres pathologies"

L’arrêt des interventions chirurgicales non urgentes risque de déboucher à plus ou moins court terme sur une aggravation des patients atteints de pathologies non Covid, notamment en cancérologie où les consultations et examens de détection sont arrêtés. Au-delà des interventions chirurgicales elles-mêmes, l’arrêt de certains types de consultation et examens pourrait représenter une "perte de chance" pour de nombreux patients.

Par ailleurs, même si le confinement peut expliquer une diminution des accidents de la route et de certains traumatismes, la chute des statistiques de fréquentation des services d’urgence montre que de très nombreux patients ne se rendent plus aux urgences comme ils l’auraient fait auparavant par crainte de la contamination. Des pathologies bénignes comme l’appendicite par exemple pourraient se transformer en péritonite à court ou moyen terme.
 

Dans les autres pays du groupe

Dans les pays scandinaves du groupe, si la crise sanitaire semble être mieux circonscrite avec des chiffres moins alarmants, tous les établissements Ramsay Santé sont également fortement mobilisés et travaillent en étroite collaboration avec les hôpitaux publics ainsi qu’avec les directions régionales et nationales de la santé.

En Suède, près de la moitié des patients Covid+ se trouvent dans la région de Stockholm où l’hôpital Capio St Göran accueille une part importante des patients infectés de la région avec plus de 100 cas de Covid+ et 11 en réanimation sur une capacité totale de 16 places. Les activités de soins non urgents, comme les cliniques ophtalmologiques et orthopédiques, fonctionnent à un rythme plus lent en raison de la diminution du nombre de patients et du soutien apporté par le personnel aux soins des patients Covid+, notamment à l’hôpital de St Göran. Les établissements gériatriques de Stockholm ont converti la plupart de leurs capacités à la prise en charge des malades du Covid-19 et ont renforcé leur soutien aux soins avancés à domicile. Quant aux 105 centres de soins primaires du groupe, ils se sont largement tournés vers les contacts virtuels avec les patients, avec une augmentation significative des contacts par chat ou vidéo.

En Norvège, les cliniques sont toujours ouvertes mais toutes les interventions chirurgicales lourdes ont été annulées, toutes les activités de physiothérapie ont été suspendues, l’activité non urgente réduite et la durée des consultations limitée à 15 minutes maximum. Le groupe soutient activement le secteur public en assurant des soins de première ligne à Oslo, Bergen et dans d’autres villes. L’épidémie étant considérée comme maîtrisée, la réouverture de la chirurgie est envisagée à partir du 20 avril. 
Au Danemark, le gouvernement a réquisitionné tout le personnel et le matériel d’anesthésie, afin qu’ils soient déployés en fonction des besoins de chaque région. En attendant, le secteur privé peut poursuivre les activités qui ne nécessitent pas d’anesthésie générale (les examens, les chirurgies avec anesthésie locale, les IRM). Il y a quelques jours, le gouvernement a annoncé un assouplissement progressif des restrictions dans le pays après Pâques.

En Allemagne, les hôpitaux du groupe ont reporté toutes les interventions chirurgicales et hospitalisations non nécessaires, et travaillent aux côtés des hôpitaux publics pour prendre en charge les patients atteints du Covid.

L’Italie est le pays du groupe le plus touché par l’épidémie à ce jour. La seule clinique Ramsay Santé de ce pays, le Centro Ortopedico di Quadrante à Omegna (région du Piémont, au nord-ouest de l’Italie), spécialisée en orthopédie, prend actuellement en charge près de 100 patients Covid+ dans un contexte extrêmement difficile. Le groupe s’est mobilisé pour lui venir en aide en lui fournissant différents médicaments et matériels en provenance de France et du Danemark (notamment du curare et des bloqueurs neuromusculaires non dépolarisants).

À propos de Ramsay Santé

Ramsay Santé est le leader européen de l'hospitalisation privée et des soins primaires en Europe avec 36 000 salariés et 9 300 praticiens au service de 10 millions de patients dans nos 443 établissements répartis dans 5 pays : France, Suède, Norvège, Danemark et Italie. Ramsay Santé propose, en hospitalisation, la quasi-totalité des prises en charges médicales et chirurgicales dans trois métiers : Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO), Soins Médicaux et de Réadaptation (SMR) et Santé Mentale.
Ramsay Santé est, statutairement, une société à mission qui s’engage à améliorer la santé de toutes et tous, en innovant constamment. Partout où il est présent, le Groupe participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire. Par ses actions et la mobilisation constante de ses équipes, Ramsay Santé s’engage à sécuriser les parcours de soin des patientes et des patients, de la prévention au suivi.
Chaque année, le groupe investit plus de 200 millions d'euros dans l'innovation pour accompagner l’évolution et la diversité des parcours du soin, sur le plan médical, hospitalier, digital ou administratif. Grâce à cet engagement, notre Groupe renforce l’accès aux soins pour tous, s’engage à proposer les meilleurs soins, à systématiser le dialogue avec ses parties prenantes et à mieux protéger la planète pour améliorer la santé.

Mercredi 15 avril 2020
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Téléchargements
Tweets
Derniers communiqués
  • Jeudi 15 février 2024
    Les établissements du groupe Ramsay Santé s’engagent dans une politique éco-responsable pour réduire leur impact environnemental [Lire le communiqué]
  • Mercredi 31 janvier 2024
    Ramsay Santé nomme Fabrice Morlet en tant que Directeur de l’Innovation Digitale et Data [Lire le communiqué]
  • Jeudi 25 janvier 2024
    La Clinique Belharra à Bayonne : un établissement de pointe dans la prise en charge des maladies du sang [Lire le communiqué]
  • Mardi 16 janvier 2024
    La Clinique des Quatre-Saisons à Marseille favorise le bien-être et la guérison des patients par la médiation animale [Lire le communiqué]
  • Jeudi 28 décembre 2023
    Aïcha Dellaoui Magnard nommée Directrice de la Clinique des Monts-du-Forez à Commelle-Vernay (42) [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués
Préférences cookies

Nous utilisons également d'autres cookies, qui ne nécessitent pas votre accord préalable, pour garantir le bon fonctionnement du site et vous fournir un service de qualité.

Pour plus d’informations et connaitre nos partenaires, consultez nos mentions légales