Mardi 12 mai 2020 tagHôpital privé de la Loire

L’Hôpital privé de la Loire à Saint-Étienne s’engage sur la prise en charge sécurisée de tous les patients, tout en restant mobilisé dans la lutte contre l’épidémie

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

L’Hôpital privé de la Loire réorganise ses activités médicales et chirurgicales de façon à sécuriser les patients, physiquement et psychologiquement, dans le contexte de l’épidémie Covid-19.

Hôpital privé de la Loire
  • Dès le passage officiel de la France au stade épidémique mi-mars, l’Hôpital privé de la Loire a mis en place un plateau technique "Covid" avec un redimensionnement des capacités en réanimation : création d’un étage d’hospitalisation dédiée à la prise en charge "Covid" avec 52 lits en hospitalisation conventionnelle et création de deux unités de réanimation de 18 lits dédiée à la prise en charge "Covid". Au plus fort de la crise, l’établissement a pris en charge jusqu'à 19 patients en réanimation et 42 patients en médecine Covid. Conformément aux directives de l’Agence Régionale de Santé, les interventions chirurgicales non urgentes ont été déprogrammées et les activités de soins ont été limitées dès le 16 mars.
  • À l’heure où l’épidémie semble se stabiliser, il est aujourd'hui essentiel de réintégrer dans le circuit hospitalier les patients pour lesquels le report de consultations, d’examens ou d’interventions pourrait déboucher à court ou moyen terme sur une "perte de chance".
  • Grâce à l’engagement sans faille des médecins et des personnels soignants, l’établissement réorganise ainsi ses activités médicales et chirurgicales de façon à sécuriser les patients, physiquement et psychologiquement, dans le contexte de l’épidémie Covid-19. 

Après la formidable mobilisation de nos médecins et personnels soignants pour faire face à l’afflux de patients Covid-19, le nouveau défi auquel nous devons faire face consiste à accompagner nos patients dont l’état de santé nécessite une hospitalisation sécurisée dans le contexte de l’épidémie qui n’est pas encore éteinte. Cet enjeu est crucial, non seulement pour nos patients atteints de pathologies chroniques, mais également pour les patients dont les interventions chirurgicales ont été déprogrammées ou repoussées. Notre objectif est d’assurer une continuité des soins et de limiter le risque de retard de diagnostic, de complications évitables et de perte de chance pour nos patients.

Jean-Baptiste Séblain, Directeur Délégué de l’Hôpital privé de la Loire

Cette réorganisation prend la forme d’"engagements patients", qui s’appliquent à l’ensemble des 133 établissements Ramsay Santé en France.

  1. Analyse systématique du rapport risque/bénéfice de l’intervention
  2. Pour les consultations/soins qui ont été déprogrammés, comme pour les nouveaux patients, le praticien mène une évaluation rigoureuse des besoins du patient afin de lui proposer le traitement adapté dans les délais requis.

  3. Transparence de l’information patient
  4. Le praticien informe le patient sur les avantages et inconvénients des alternatives (réalisation ou report de l’intervention) dans le contexte spécifique de la pandémie.

  5. Aménagement des établissements & Organisation des visites
  6. L’établissement met en place des parcours patients spécifiques selon le risque présenté par chaque patient/situation.
    L’établissement aménage les horaires de consultation/intervention et les lieux (collectifs) d’accueil et d’attente pour une distanciation sociale maximale. Il intègre dans la planification des interventions une majoration du temps de nettoyage des blocs.Limitation au maximum de la présence de personnes externes à l’établissement :

    • Pas de visite pour les patients, sauf décision médicale exceptionnelle en lien avec leur état de santé.
    • Pas d’accompagnant pour les adultes et un seul adulte pour l’accompagnement d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne dépendante.

     

  7. Disponibilité des équipements de protection et de dépistage
  8. Nos patients hospitalisés, tout comme les professionnels assurant leur prise en charge, seront systématiquement équipés pour une protection optimale (masques, gel hydro alcoolique…). Un test de dépistage sera réalisé avant hospitalisation chaque fois que la situation le rendra nécessaire.

  9. Utilisation privilégiée des outils digitaux
  10. L’établissement préconise l’utilisation en priorité des outils digitaux pour limiter les interactions humaines : consultations de télémédecine – portail d’admission en ligne Ramsay Services ou envoi des documents par mail – utilisation d’une application de suivi post-séjour pour les patients le nécessitant.

  11. Priorité aux circuits courts
  12. L’établissement et les praticiens privilégient les interventions en circuit court : ambulatoire, Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC), hospitalisation de jour avec distanciation sociale pour permettre un retour à domicile dans les meilleurs délais et conditions.

À propos de Ramsay Santé

Après le rachat du groupe Capio en 2018, Ramsay Santé est devenu l’un des leaders européens de l’hospitalisation privée et des soins primaires. Le groupe compte aujourd’hui 36 000 salariés et travaille avec près de 8 600 praticiens libéraux.

Présent dans 5 pays, la France, la Suède, la Norvège, le Danemark et l’Italie, le groupe soigne plus de 7 millions de patients par an dans ses 350 établissements.

En hospitalisation, Ramsay Santé propose la quasi-totalité des prises en charges médicales et chirurgicales dans trois métiers : Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO), Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) et Santé Mentale. Partout où il est présent, le groupe participe aux missions de service public de santé et au maillage sanitaire du territoire, comme en Suède où le groupe dispose de plus d’une centaine de maisons de santé de proximité.

La qualité et la sécurité des soins est la priorité du groupe dans tous les pays où il opère. C’est pourquoi le groupe est aujourd’hui l’une des références en matière de médecine moderne, tout particulièrement en matière de chirurgie ambulatoire et de récupération améliorée après chirurgie.

Le groupe investit également tous les ans plus de 200 millions d'€ dans ses établissements que ce soit dans les nouvelles technologies chirurgicales, d’imagerie, la construction et la modernisation d’établissements… Il innove aussi au service des patients avec de nouveaux outils digitaux ou encore en faisant évoluer ses organisations pour une meilleure efficacité de la prise en charge.

Mardi 12 mai 2020 tagHôpital privé de la Loire
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Hôpital privé de la Loire
39 bd de la Palle
42030 Saint-Etienne
France
Téléchargements
Citations
Contact
  • Myriam Baghdadi
  • Consultante confirmée
  • 07 50 63 47 61
Derniers communiqués
  • Lundi 12 mars 2018
    L’Hôpital privé de la Loire se mobilise pour le dépistage du cancer colorectal [Lire le communiqué]
  • Lundi 20 novembre 2017
    L’Hôpital privé de la Loire se dote d’un robot chirurgical de dernière génération pour le traitement des cancers : le Da Vinci X [Lire le communiqué]
  • Lundi 13 novembre 2017
    L’hôpital privé de la Loire mise sur ses bilans annuels pour les diabétiques, une initiative inédite dans la Loire [Lire le communiqué]
  • Mardi 16 juin 2015
    Pose de la première pierre de l’Hôpital privé Dijon Bourgogne [Lire le communiqué]
  • Jeudi 4 juin 2015
    L’hôpital privé de la Loire fête ses dix ans [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués